deroulant

origines du Gahra


|Adhésion     |Contact|Conférence 03/2017|Mise à Jour


Naissance du GAHRA
Groupement Archéologique et Historique de la Région d’Artenay

Le GAHRA, 40 ans d’Archéologie
Dans les années 1970, une prise de conscience de l’importance du patrimoine légué par nos ancêtres s’est développée et a stimulé un groupe de « non-initiés ». C’est ainsi qu’est né en 1972 le GAHRA à l’initiative d’un prêtre, Pierre Nollent et d’un instituteur, Jean-Michel Calvo, avec dans leur sillage de nombreux Artenaysiens et de jeunes scolaires. Cette association a reçu l’appui de Léonard Ginsburg, sous-directeur au muséum de Paris et d’Alain Ferdière, alors directeur des Antiquités Historiques.

Le GAHRA s’est intéressé à toutes les grandes périodes de l’Histoire de notre région.
Il y a 35 millions d’années, un immense lac, en se retirant, a emprisonné dans les sables de l’Orléanais mastodonte, rhinocéros, bois de palmier etc. qui se sont fossilisés. La découverte en nombre de ces fossiles a d’ailleurs valu à notre bourg d’être qualifié de « capitale de la paléontologie ».
Par ailleurs, dans les champs, les agriculteurs ont fait une moisson de silex, haches taillées ou polies, grattoirs, poteries… témoins d’une occupation humaine lors de la préhistoire, confirmée par la présence de mégalithes et de traces d’habitat. De nombreux vestiges d’une activité intense durant l’âge des métaux, l’Antiquité et le Moyen-Age ont également été recensés.

Pierre Nollent s’est aussi intéressé très tôt au rôle des souterrains, nombreux dans notre région et qui demeuraient une énigme.
Il a apporté la preuve que ces souterrains avaient de multiples usages, dont parfois religieux voire rituel, avec des messes noires et des actes de sorcellerie. Il est ainsi à l’origine de la SFES (Société Française d’Etude des Souterrains), association aujourd’hui internationale mais dont le siège social demeure à Artenay.

Enfin plus près de nous, le GAHRA a contribué à la réhabilitation de la prison d’étape et au sauvetage du moulin de pierre d’Artenay.
Le fruit de ces 40 années d’activités a donné lieu à un bulletin annuel ainsi qu’à une importante collection d’objets, présentée à l’origine à la prison d’étape d’Artenay et que vous pouvez actuellement découvrir au Musée du Théâtre Forain et de l’Archéologie.
L’association a vécu une période de sommeil prolongé du fait de la disparition de ses deux piliers (Pierre Nollent et Jean-Michel Calvo) mais aussi du fait d’exigences administratives règlementant les fouilles. Nous espérons que les assouplissements récents en la matière vont nous permettre de médiatiser notre démarche auprès des scolaires et d’assurer ainsi une continuité.


Aucun commentaire: